« La science est une chose trop importante pour être laissée entre les mains des seuls savants. » (Carl E. Sagan)

Vincent Ball : «Il est très dangereux de libéraliser la recherche»

Vincent Ball : «Il est très dangereux de libéraliser la recherche»

Docteur en physique-chimie, Vincent Ball est professeur en sciences des matériaux à l’Université de Strasbourg. C’est en scientifique critique qu’il observe depuis plusieurs années, de l’intérieur, les évolutions de la recherche et de l’enseignement supérieur, entre influences du technoscientisme et emprise du néolibéralisme. Face à la « startupisation » du monde académique et au malaise ressenti par un nombre toujours plus important d’enseignants-chercheurs, il ouvre des pistes de réflexion et de résistance. Trois questions à un scientifique inflexible.

continuer la lecture →

Anne Rasmussen : «Les crises sanitaires exacerbent les problèmes structurels des sociétés»

Anne Rasmussen : «Les crises sanitaires exacerbent les problèmes structurels des sociétés»

Directrice d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) et professeure en histoire des sciences à l’Université de Strasbourg, Anne Rasmussen étudie l’histoire sociale et culturelle des pratiques savantes et des savoirs biomédicaux. Comment l’histoire, et plus particulièrement l’histoire de la santé et de la médecine, peuvent-elles éclairer la crise politico-sanitaire du Covid-19 ? Trois questions à cette historienne, pour qui « l’histoire offre un répertoire d’expériences qui aide à l’intelligibilité des situations contemporaines ».

continuer la lecture →

Laurent Mucchielli : «L’idéologie de la vaccination intégrale n’est ni de la science ni de la médecine»

Laurent Mucchielli : «L’idéologie de la vaccination intégrale n’est ni de la science ni de la médecine»

Spécialiste, depuis de nombreuses années, de la délinquance et des politiques de sécurité, Laurent Mucchielli, sociologue et directeur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), mène, depuis mars 2020, une vaste enquête sur la gestion politico-sanitaire de la crise engendrée par la pandémie de Covid-19. Sous le feu des projecteurs, et des critiques − parfois virulentes −, pour avoir mis en lumière une « mortalité inédite » liée à la campagne de vaccination massive contre le coronavirus, le chercheur revient, pour Sciences Critiques, sur ses travaux aujourd’hui décriés, mais aussi sur la stratégie du gouvernement, l’influence des « Big Pharma » sur la recherche et l’expertise scientifiques ou encore sur la couverture médiatique de la crise sanitaire.

continuer la lecture →

Brice Perrier : «L’hypothèse d’un virus augmenté en laboratoire est tout à fait plausible»

Brice Perrier : «L’hypothèse d’un virus augmenté en laboratoire est tout à fait plausible»

Que s’est-il réellement passé dans le désormais fameux Institut de virologie de Wuhan en 2019 ? Alors que les investigations sur l’origine de la pandémie de Covid-19 patinent, le journaliste indépendant Brice Perrier a décidé de mener son enquête. Il vient de publier Sars-Cov-2. Aux origines du mal (Editions Belin, mai 2021). Un livre salutaire pour comprendre la controverse actuelle, « dont les journaux ne veulent pas parler », remarque son auteur. Experts en conflit d’intérêts, recherches inutiles et dangereuses, revues scientifiques partisanes, médias manipulés, enjeux géopolitiques et économiques… Son livre-enquête, tout comme l’histoire de l’apparition du nouveau coronavirus, est un condensé de toutes les dérives de la science contemporaine. Rencontre.

continuer la lecture →

Thierry Ribault : « La résilience est la nouvelle religion d’Etat »

Thierry Ribault : « La résilience est la nouvelle religion d’Etat »

Alors que la catastrophe nucléaire de Fukushima se poursuit, dans l’indifférence quasi générale, depuis plus de dix ans maintenant, le gouvernement japonais a mis en œuvre, dès le lendemain de l’accident, une « politique de résilience » enjoignant la population à vivre, quoi qu’il en coûte, avec la contamination radioactive, au péril de nombreuses vies humaines. C’est cette nouvelle « idéologie de l’adaptation », cette dernière-née des « technologies du consentement », que Thierry Ribault analyse et critique sans concession dans son livre Contre la résilience. A Fukushima et ailleurs (L’Echappée, 2021). A l’heure du dérèglement climatique et de la pandémie de Covid-19, le sociologue met en garde contre cette énième « imposture solutionniste de notre époque ».

continuer la lecture →

Les sciences (se) posent-elles (toujours) les bonnes questions ?

Les sciences (se) posent-elles (toujours) les bonnes questions ?

De bonnes questions dans les sciences, il y en aura toujours, incontestablement. Mais, de plus en plus, celles-ci deviennent marginales car elles sont le fait d’indisciplinés minoritaires. C’est le système, au service du pouvoir qui produit la science de nos jours, qui les rend marginales, sans grand intérêt, caduques même. La science discipline ses « enfants », ce qui ne les aide pas à se réinventer. Or, ce sont souvent les indisciplinés qui posent les bonnes questions et qui, chemin faisant, révolutionnent leurs domaines respectifs.

continuer la lecture →

Covid-19 : place aux citoyens éclairés !

Covid-19 : place aux citoyens éclairés !

C’est désormais prouvé, les scientifiques détenteurs d’un savoir ne sont pas compétents pour décider des politiques publiques en situation de crise. Mais les politiques détenteurs du pouvoir ne le sont pas davantage. Seuls les citoyens peuvent devenir compétents et légitimes puisqu’il s’agit de leur vie, mais à condition qu’ils s’arment de tous les acquis des premiers. L’objectif des mesures que nous proposons est de restaurer la confiance indispensable entre la population, les sachants et les gouvernants en instaurant une véritable démocratie sanitaire.

continuer la lecture →

Roger Lenglet : «La recherche scientifique s’est laissée aliéner par l’argent»

Roger Lenglet : «La recherche scientifique s’est laissée aliéner par l’argent»

Spécialiste des nanotechnologies et, plus généralement, de l’influence des lobbies industriels sur la recherche scientifique et les politiques de santé publique, le philosophe et journaliste d’investigation Roger Lenglet incarne un autre journalisme scientifique. « La vulgarisation a une vocation critique bien plus fondamentale qu’on ne le croit vulgairement », écrit-il. C’est ce regard qu’il cultive, depuis une trentaine d’années maintenant, à travers de nombreux ouvrages, en particulier contre les dénis du monde de la recherche et de l’industrie. Trois questions à un journaliste scientifique engagé et sensible.

continuer la lecture →

Etienne Decroly : «Un moratoire sur les expériences de virologie dangereuses devrait être mis en place»

Etienne Decroly : «Un moratoire sur les expériences de virologie dangereuses devrait être mis en place»

Plus d’un an après le début de la pandémie mondiale de Covid-19, l’origine du Sars-Cov-2 n’a toujours pas été établie scientifiquement. Le nouveau coronavirus est-il d’origine animale ? A-t-il été produit en laboratoire ? Ou les deux ? Pour Etienne Decroly, virologue et directeur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), les chercheurs, comme la société civile, doivent s’emparer de la question des risques liés aux expériences sur les virus et, plus globalement, au développement des biotechnologies. Trois questions à un scientifique lanceur d’alerte.

continuer la lecture →

Relancer le PIB ? Généalogie d’une obsession

Relancer le PIB ? Généalogie d’une obsession

La crise du Covid-19 se situe à la croisée des chemins. Soit elle sera l’occasion d’approfondir les interrogations et les critiques du Produit Intérieur Brut (PIB) pour inventer un autre monde moins destructeur, soit – selon la classique « stratégie du choc » définie par Naomi Klein – elle ouvrira de nouvelles opportunités à l’obsession du PIB de se déployer en aggravant toujours les crises sociales, environnementales et sanitaires qui nous accablent.

continuer la lecture →