« La science est une chose trop importante pour être laissée entre les mains des seuls savants. » (Carl E. Sagan)

Les archives

Des clés et des repères

La guerre des mondes

La guerre des mondes

Depuis plusieurs décennies maintenant, au-delà des scrutins électoraux qui, le plus souvent, déçoivent les espoirs qu’y placent les citoyens en quête de transformations profondes et structurelles, des luttes politiques prennent corps et se déploient sur plusieurs terrains et plusieurs fronts, dépassant le traditionnel clivage gauche-droite. Aujourd’hui plus que jamais, dans un contexte d’accélération de l’effondrement du vivant, deux camps s’affrontent dans une lutte virulente : les partisans d’un monde vivant contre les artisans d’un monde-cyborg. Cette guerre des mondes s’annonce comme le combat politique du XXIème siècle.

continuer la lecture →

Vincent Ball : «Il est très dangereux de libéraliser la recherche»

Vincent Ball : «Il est très dangereux de libéraliser la recherche»

Docteur en physique-chimie, Vincent Ball est professeur en sciences des matériaux à l’Université de Strasbourg. C’est en scientifique critique qu’il observe depuis plusieurs années, de l’intérieur, les évolutions de la recherche et de l’enseignement supérieur, entre influences du technoscientisme et emprise du néolibéralisme. Face à la « startupisation » du monde académique et au malaise ressenti par un nombre toujours plus important d’enseignants-chercheurs, il ouvre des pistes de réflexion et de résistance. Trois questions à un scientifique inflexible.

continuer la lecture →

Anne Rasmussen : «Les crises sanitaires exacerbent les problèmes structurels des sociétés»

Anne Rasmussen : «Les crises sanitaires exacerbent les problèmes structurels des sociétés»

Directrice d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) et professeure en histoire des sciences à l’Université de Strasbourg, Anne Rasmussen étudie l’histoire sociale et culturelle des pratiques savantes et des savoirs biomédicaux. Comment l’histoire, et plus particulièrement l’histoire de la santé et de la médecine, peuvent-elles éclairer la crise politico-sanitaire du Covid-19 ? Trois questions à cette historienne, pour qui « l’histoire offre un répertoire d’expériences qui aide à l’intelligibilité des situations contemporaines ».

continuer la lecture →

Roger Lenglet : «La recherche scientifique s’est laissée aliéner par l’argent»

Roger Lenglet : «La recherche scientifique s’est laissée aliéner par l’argent»

Spécialiste des nanotechnologies et, plus généralement, de l’influence des lobbies industriels sur la recherche scientifique et les politiques de santé publique, le philosophe et journaliste d’investigation Roger Lenglet incarne un autre journalisme scientifique. « La vulgarisation a une vocation critique bien plus fondamentale qu’on ne le croit vulgairement », écrit-il. C’est ce regard qu’il cultive, depuis une trentaine d’années maintenant, à travers de nombreux ouvrages, en particulier contre les dénis du monde de la recherche et de l’industrie. Trois questions à un journaliste scientifique engagé et sensible.

continuer la lecture →

Etienne Decroly : «Un moratoire sur les expériences de virologie dangereuses devrait être mis en place»

Etienne Decroly : «Un moratoire sur les expériences de virologie dangereuses devrait être mis en place»

Plus d’un an après le début de la pandémie mondiale de Covid-19, l’origine du Sars-Cov-2 n’a toujours pas été établie scientifiquement. Le nouveau coronavirus est-il d’origine animale ? A-t-il été produit en laboratoire ? Ou les deux ? Pour Etienne Decroly, virologue et directeur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), les chercheurs, comme la société civile, doivent s’emparer de la question des risques liés aux expériences sur les virus et, plus globalement, au développement des biotechnologies. Trois questions à un scientifique lanceur d’alerte.

continuer la lecture →

Marylène Patou-Mathis : «Les hommes préhistoriques étaient aussi des femmes»

Marylène Patou-Mathis : «Les hommes préhistoriques étaient aussi des femmes»

Marylène Patou-Mathis est préhistorienne et directrice de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS). S’appuyant sur les dernières découvertes de sa discipline et l’analyse des idées reçues que véhicule, encore aujourd’hui, la littérature savante, la chercheuse pose les bases d’une autre histoire des femmes à travers le temps, plus proche de la réalité car débarrassée des préjugés sexistes. Trois questions à l’autrice de L’Homme préhistorique est aussi une femme. Une histoire de l’invisibilité des femmes (Editions Allary, 2020).

continuer la lecture →

Mais que font les universitaires ?

Mais que font les universitaires ?

« Mais que font les universitaires ? Dans un monde ravagé par la croissance industrielle sans limite, les thèses de la décroissance n’ont jusqu’à présent guère intéressé la plupart des chercheurs en « sciences sociales ». Comment l’expliquez-vous ? » Le journal La Décroissance a consacré les pages « Débat » de son numéro de novembre à la place dévolue aux thèses de la décroissance dans les milieux universitaires. Sciences Critiques était invité à faire part de ses réflexions.

continuer la lecture →

Patrick Chastenet : «Le progrès technique soulève plus de problèmes qu’il n’en résout»

Patrick Chastenet : «Le progrès technique soulève plus de problèmes qu’il n’en résout»

Penseur iconoclaste du progrès technique et auteur d’une œuvre prolifique, Jacques Ellul (1912-1994) figure parmi les intellectuels incontournables pour comprendre la crise écologique contemporaine. A l’heure de la pandémie de Covid-19, ses analyses de notre « société technicienne », qui « sacralise » la technique tout en surexploitant les êtres humains et la nature, nous éclairent sur les périls qui menacent nos sociétés modernes. Trois questions à Patrick Chastenet, professeur de Science Politique à l’Université de Bordeaux, auteur du livre Introduction à Jacques Ellul (La Découverte, 2019).

continuer la lecture →

Bruno Canard : «Demander un médicament dès le lendemain d’une épidémie n’a aucun sens»

Bruno Canard : «Demander un médicament dès le lendemain d’une épidémie n’a aucun sens»

Bruno Canard est directeur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) à l’Université Aix-Marseille. Sa spécialité : les coronavirus. Alors que la course mondiale aux médicaments et aux vaccins contre le Covid-19 fait rage, il souhaite faire entendre la « colère légitime » des scientifiques de la recherche publique, dont le travail pour répondre à l’urgence sanitaire n’est pas, selon lui, suffisamment reconnu par les gouvernements. Trois questions à un chercheur engagé contre le désengagement des pouvoirs publics dans la recherche sur les virus émergents.

continuer la lecture →

Laurent Aillet : «Reconnaître la vérité, c’est s’obliger à changer»

Laurent Aillet : «Reconnaître la vérité, c’est s’obliger à changer»

La pandémie actuelle de Covid-19 illustre-t-elle l’effondrement de notre civilisation ? Alors qu’à l’urgence sanitaire succède désormais une profonde crise socio-économique mondiale, les gouvernements ont toutes les peines du monde à relever les défis posés par les nouveaux risques systémiques globaux. Seront-ils prêts à affronter les chocs suivants, et notamment ceux causés par les dérèglements climatiques ? Trois questions à Laurent Aillet, expert en risques, président de l’association Adrastia et co-directeur, avec le journaliste Laurent Testot, de l’ouvrage collectif Collapsus (Albin Michel, 2020).

continuer la lecture →